La rubrique à Gégé

Fiche FFA

En 1961, le javelot de Michel Macquet a atterri dans les tribunes … !

Le 21 octobre, les Hellènes ont choisi symboliquement d’organiser la rencontre Grèce-France sur le vieux stade Olympique d’Athènes … malgré ses dimensions étriquées ! Plusieurs des 6 essais de notre athlète se sont écrasés contre la balustrade de marbre et notamment un qui a terminé dans les gradins ! Selon les observateurs, qui se planquaient … le jet dépassait, à vu de nez ( Grec ) facilement plus de 86 mètres. Quand on sait que le record mondial venait d’être porté à 86,76m le 1er juin par l’Italien Lievore, on reste pantois…

Michel Macquet remporte forcément le concours avec 83,42m. La malchance allant parfois par paire, la performance, qui aurait constitué le record absolu de sa carrière, n’a pas été homologuée en raison de « la planimétrie défectueuse du stade antique ». Ne s’être pas trouvé sur le stade moderne, fait naitre des regrets éternels !

Un vieil ami, proche de la Fédé m’avait confié que, pour une raison inexpliquée, Michel Maquet avait mal supporté le vol qui transportait l’équipe de France à Athènes. Témoins de cette défaillance, des collègues l’auraient gentiment et copieusement « chambré ». Ayant considéré ces plaisanteries profondément vexatoires, il se serait promis de « casser la baraque » sur le stade. En guise de baraque, c’est le marbre des tribunes qu’il a fracassé !

Jusqu’au bout, les dieux de l’Olympe se sont acharnés sur Michel Macquet, lui un des lanceurs majeurs de la planète entre 1956 et 1964. En effet, il a toujours raté les rendez-vous historiques des grandes compétitions. Pour preuve, les 3 Jeux Olympiques auxquels il a participé durant cette période, ne l’ont pas vu sur le podium. Quelle déconvenue pour cet homme apprécié et élu capitaine de l’équipe de France pendant plus de 5 saisons.